Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
novembre 2021
Écoles, éducation, alimentation

Saint-Brice-sous-Forêt dit stop au gaspillage alimentaire

La commune (15 000 habitants, Val-d'Oise) vend les repas non consommés à la cantine via une application.

Sophie Le Gall
Illustration
Sur les 1 200 repas préparés, entre 20 et 30 sont proposés chaque jour sous forme de panier pour quatre personnes.
En plus d’être alléchant, le menu de rentrée scolaire des cantines de Saint-Brice-sous-Forêt – tomates vinaigrette, colin meunière et pennes bio, yaourt et, enfin, brownie – n’était pas réservé qu’aux enfants. Les habitants de Saint-Brice-sous-Forêt et des communes environnantes pouvaient acheter à petit prix les repas des cantines non consommés ce jour-là en se servant de l’application Too Good To Go (lire ci-dessous), outil numérique dont l’objet principal est de recenser les invendus alimentaires chez les commerçants et de les vendre sous forme de « paniers surprises ».

Comme le rappellent les fondateurs de Too Good To Go, en France, un tiers de la nourriture produite est gaspillée et, dans les établissements scolaires, 110 grammes d’aliments en moyenne sont jetés par convive et par repas (Source : Ademe).

L’application, qui habituellement met en relation commerçants et consommateurs, tente, avec Saint-Brice-sous-Forêt et son prestataire en restauration, Quadrature restauration (94 sites livrés, orientation produits bio et circuits courts), de rallier les cantines scolaires à sa cause.  « Nous savions que Quadrature restauration travaillait déjà avec Too Good To Go. Nous avons nous aussi souhaité faire partie de l’aventure cherchant continuellement à réduire le gaspillage, avec, par exemple, le tri des déchets ou des campagnes de sensibilisation », explique Nicolas Leleux, maire de Saint-Brice-sous-Forêt. Mise en place en mai 2021 dans les quatre cantines de la commune, l’initiative a, malgré la crise sanitaire et les vacances d’été, déjà trouvé son public. Sur les 1 200 repas préparés pour les enfants quotidiennement, entre 20 et 30 sont proposés chaque jour au grand public et trouvent globalement preneurs avec, souvent, 100 % des repas vendus. 
 

Un site d’accueil adapté

« Les parents confirment le matin pour le midi la présence de leur enfant à la cantine. Notre prestataire calcule le différentiel entre le nombre de repas prévus et le nombre de repas confirmés (enfant malade, inscription de dernière minute, etc.) et le met à disposition en ligne via l’application dès 11h30. Une fois la commande validée, les acheteurs peuvent venir récupérer leur repas entre 13h30 et 14h30 sur le site de l’une de nos cantines », détaille Nicolas Leleux.

Les repas sont présentés sous forme de panier repas pour quatre personnes au prix de 6,99 €, soit près de 30 % du prix moyen du repas habituellement facturé. «L’initiative a exigé une nouvelle organisation, surtout du côté de Quadrature restauration qui a formé ses agents pour la mise en ligne sur Too Good To Go. De notre côté, notre engagement a été facilité par la configuration de nos locaux. Un de nos sites rend possible la venue de personnes extérieures aux écoles sans que cela gêne les enfants ou la communauté éducative, avec un accès dédié et dans le respect des gestes barrières pour éviter les contacts », précise Norah Tordjman, adjointe au maire en charge du scolaire, de l’enfance et de l’action sociale. 

Si l’opération est un succès, Nicolas Leleux espère que de moins en moins de repas seront proposés à la vente, « ce qui voudra dire que nous nous améliorons dans notre lutte anti-gaspi ». Les acteurs de cette expérience ayant souhaité « mettre en place un cercle vertueux et non pas en faire une opération financière », 30 % des bénéfices des ventes sont reversés à l’antenne locale d’une association d’aide alimentaire (pour 2021, les Restos du cœur).

« Too Good Too Go est utilisée par un public initié au monde des applications, qui peut compter en son sein des personnes en difficulté financière. Ma casquette de vice-présidente du centre communal d’action sociale m’a permis de sensibiliser les travailleurs sociaux de la commune à l’intérêt de communiquer sur l’utilisation de cet outil », commente Norah Tordjman. 
 

Too Good To Go interpelle les maires
Lors des dernières élections municipales, Too Good To Go a proposé aux candidats de signer sa charte #MaVilleAntiGaspi incitant à la réduction du gaspillage alimentaire à travers 7 engagements concrets, comme « mettre en place une cantine zéro gaspi » ou «créer une ligne dans le budget municipal allouée à la lutte contre le gaspillage alimentaire ». Sur les 400 signataires, 41 ont été élus, représentant des grandes villes et des petites communes. https://toogoodtogo.fr/fr
En savoir +

www.saintbrice95.fr (rubrique À la une/Actualites/Actualités 2021).

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°395 - NOVEMBRE 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).