Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Europe
novembre 2021
Europe

Sommet des villes et régions d'Europe : « Mettre en avant le rôle des élus locaux »

Entretien avec Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions.

Propos recueillis par I. S.
Illustration
© European Union/John Thys
Selon Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions, « le prochain Sommet de Marseille doit impulser un rôle accru pour les collectivités en Europe ».

• Marseille va accueillir un Sommet des villes et régions d’Europe en mars prochain. Qu’en attendez-vous ?

C’est un Sommet que nous co-organisons avec la région Sud et en partenariat avec les associations territoriales françaises [dont l’AMF, ndlr]. Ce sera un moment fort de la future présidence française de l’Union européenne (UE). Il doit offrir une plateforme au million d’élus locaux et régionaux européens et mettre en avant leur rôle essentiel quand il s’agit de placer les citoyens au cœur de l’Europe.

Notre tout récent baromètre le montre : 65 % des élus locaux estiment aujourd’hui que les régions, les villes et les villages n’ont pas assez d’influence sur l’avenir de l’UE ; 86 % estiment qu’une participation accrue des niveaux de pouvoir infranationaux améliorerait le fonctionnement de la démocratie dans l’UE. Le message est clair : le statu quo n’est pas satisfaisant.


• Quelle initiative allez-vous prendre ?

Il est temps de donner une impulsion au rôle que les élus locaux jouent dans le processus démocratique de l’UE. Nous travaillons à une déclaration politique en ce sens, qui sera adoptée à Marseille. À un moment crucial car les conclusions de la Conférence sur l’avenir de l’Europe sont attendues au printemps 2022. Conférence qui, pourquoi pas, pourrait permettre d’aboutir à des réformes institutionnelles pour renforcer la voix des collectivités locales et régionales.


• Les prix du gaz et de l’électricité flambent. Quelles réponses apporter ?

La flambée des prix de l’énergie met en péril le bien-être des citoyens les plus vulnérables. Il est très important de comprendre d’où viennent ces hausses de prix. Elles ne sont que marginalement liées au marché du carbone et du prix du CO2. La situation actuelle ne doit donc pas déboucher sur une remise en question des réformes climatiques, comme tendent à le suggérer certains en Europe aujourd’hui.

Bien au contraire : elle renforce la nécessité d’accélérer la transition énergétique, d’augmenter la part des énergies renouvelables pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles. Les autorités locales et régionales ont un rôle central à jouer à cet égard.

Le Comité européen des régions coopère d’ailleurs avec la Commission européenne pour mieux faire connaître la « vague de rénovation », l’initiative de l’UE qui vise à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments en Europe. Elle peut aider les collectivités à renouveler leur parc immobilier, une réponse à moyen terme à la hausse des factures de chauffage. 

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°395 - NOVEMBRE 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).