Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Pratique
février 2023
Santé

Travailler avec... la Mildeca

La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Midelca) entend mobiliser et accompagner les élus via les préfectures et des appels à projets nationaux.

Par Sophie Le Gall
Illustration
Les professionnels des structures d'accueil de loisirs de la communauté de communes Arbois, Poligny, Salins Cœur du Jura se forment aux compétences psycho-sociales des enfants pour prévenir les addictions.

 

Missions

Créée en 1982 et placée sous l’autorité du Premier ministre depuis 2008, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) anime et coordonne l’action du gouvernement dans ces deux domaines. À ce titre, elle a élaboré le plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022 et veille à sa mise en œuvre.

La compétence de la Mildeca s’étend à l’ensemble des addictions : écrans, jeux d’argent et de hasard, alcool, stupéfiants… Son spectre d’intervention couvre l’ensemble des domaines de la politique publique, « soit un champ extrêmement vaste », souligne Valérie Saintoyant, sa déléguée. 
 

Organisation

L’équipe de la Mildeca est composée d’une trentaine de chargés de mission spécialisés sur les différents champs couverts par la politique nationale de lutte contre les addictions : recherche, prévention, soin, application de la loi, lutte contre les trafics…

Au niveau local, la Mildeca s’appuie sur un réseau territorial constitué des directeurs de cabinet des préfets, régionaux et départementaux, formés à cet effet lors de leur prise de poste (depuis 2018). Ces référents territoriaux sont, au quotidien, les interlocuteurs directs des élus locaux.
 

Action

La mission apporte, par l’intermédiaire des préfectures, un soutien financier (budget annuel de 8,5 M€ par an) et méthodologique aux partenaires institutionnels, acteurs publics (établissements scolaires, associations… ) et privés dans la mise en œuvre de leurs initiatives. En parallèle, elle a mis en place, depuis 2018, une série d’appels à projets dédiés aux communes et aux intercommunalités. Une cinquantaine de collectivités de toutes tailles ont pu concrétiser des projets dans ce cadre, accompagnées par les chargés de mission, «en restant libres de l’orientation de ces projets et de la communication qui y est associée », assure Valérie Saintoyant.

L’appel à projets 2023 a été lancé le 12 décembre dernier. Les collectivités intéressées peuvent déposer leurs candidatures sur la plateforme www.demarches-simplifiees.fr/commencer/mildeca-collectivites-2023 jusqu’au 31 mars 2023 (lire aussi Maire info du 14/12/2022). 

Sur son site internet, la Mildeca propose des ressources utiles aux acteurs – vidéos, retours d’expérience, actualités…  – pour mutualiser les bonnes pratiques, ainsi que des guides, dont celui dédié au «Maire face aux conduites addictives » coréalisé avec l’AMF (www.amf.asso.fr réf. BW39711). «Nous comptons sur les élus locaux pour assurer, avec les autres acteurs concernés, la mise en place d’un environnement protecteur, en particulier en direction du public jeune », souligne Valérie Saintoyant. Et ce, par exemple, en faisant respecter la législation sur les débits de boissons au quotidien ou lors de festivités. » 
 

Témoignage
Olivier Masson-Halimi, chargé de mission pratiques numériques de la Mildeca, référent pour les régions Occitanie, Normandie et Centre-Val de Loire
« En plus d’analyser et de diffuser la connaissance sur les pratiques numériques, leurs dangers comme leur apport, ­j’accompagne au long cours des collectivités dans le cadre des appels à projets nationaux de la ­Mildeca. Les petites ­communes y ont toutes leur place pour, par exemple, organiser une formation des élus sur les conduites addictives. Avec mes collègues, nous nous déplaçons au besoin sur le terrain pour échanger avec les élus sur leurs projets, participer aux instances de pilotage et créer du lien. »
© Midelca

 

Jura : les apports de l’appel à projets 
La communauté de communes (CC) Arbois, Poligny, Salins Cœur du Jura (Jura, 66 communes, 23 000 habitants) et celle de Champagnole-Nozeroy-Jura (66 communes, 23 600 habitants) ont répondu, en 2021, à l’un des appels à projets de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), en s’appuyant sur leur contrat local de santé.

« Le financement accordé va nous permettre de déployer plus vite les trois types d’actions initialement prévues, en direction des publics différents. Tout d’abord, en formant les professionnels des structures d’accueil de loisirs au renforcement des compétences psychosociales des enfants pour prévenir les addictions (photo). Puis, nous formerons des ­professionnels issus d’horizons divers – éducation, médico-social, santé… – en contact avec des personnes multi-consommatrices (jeunes scolarisés sur notre territoire). Il s’agit de mieux comprendre les addictions. Enfin, nous avons mis en place des actions dans le cadre du «Mois sans tabac » en novembre, notamment auprès de salariés dans les entreprises », détaille Sylvie Rigaldi, vice-présidente à la CC Arbois, Poligny, Salins Cœur du Jura.
Contact : Midelca. https://www.drogues.gouv.fr/

A lire aussi :

 

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance


Raccourci : mairesdefrance.com/1931
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°408 - JANVIER 2023
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).