Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
octobre 2022
Ruralité Transports, mobilité, voirie Vie locale

Favoriser la pratique du vélo en zone rurale

Soutenue par l'EPCI, Javron-les-Chapelles (1 379 hab., Mayenne) démontre qu'une politique globale est possible à son échelle : aménagements, sensibilisation, services...

Frédéric Ville
Illustration
L'objectif est de réaliser un maillage sans interruption de pistes cyclables.
Javron-les-Chapelles (53) dispose à ce jour de quatre pistes cyclables bi-directionnelles en site propre pour un total de près de 3 km. Une offre riche pour cette commune de taille modeste. À y regarder de plus près, la commune est coupée en deux par la RN 12 reliant la Bretagne à Paris, avec, ici, un trafic moyen journalier annuel (TMJA) de 5 666 véhicules. Elle accueille aussi 700 salariés travaillant surtout en périphérie dans trois zones d’activités.

Dès 2014, les deux premières pistes piétonnes cyclables (2,20 m de large) sont réalisées : l’une, d’un lotissement en périphérie sud du bourg vers la zone d’activité la plus à l’est, le long de la RD 13 (TMJA de 2 133 véhicules) ; l’autre, au nord-est de la commune le long de la RD 3 pour rejoindre la même zone d’activités. «Il s’agissait d’offrir la sécurité aux salariés rejoignant leur entreprise, aux enfants en bas âge et aux piétons promenant leur animal domestique », précise Didier Ledauphin, maire depuis 2020 et alors conseiller municipal.

1,1 M€ c’est le montant des aménagements cyclables prévus par le plan vélo
de Javron-les-Chapelles.

Depuis février 2022 et pour 480 000 euros TTC, deux nouvelles pistes piétonnes et cyclables (3 m de large avec trottoirs) relient le bourg à un lotissement et le bourg au stade et à un groupe scolaire. Pour baisser les coûts, «on a, à chaque fois, profité de réaménagements ou d’enfouissement de réseaux. »

Javron-les-Chapelles ne s’est pas arrêtée là. Grâce à la communauté de communes du Mont des Avaloirs (CCMA, 26 communes, 16 022 hab.), elle dispose, depuis avril dernier, d’un plan vélo communal réalisé par le cabinet BL Évolutions (6 000 euros l’étude pour cinq communes).

« L’idée est de compléter le réseau cyclable pour obtenir un maillage sans interruption », commente Didier Ledauphin. Certaines rues méritent des aménagements mais, n’étant pas assez larges, elles seront équipées de chaucidoux (une chaussée à voie centrale banalisée sans marquage, et entourée de deux couloirs pour les cyclistes) ; d’autres recevront des chicanes pour faire ralentir l’automobiliste, le cycliste continuant lui d’aller tout droit. Une zone limitée à 20 km/h, de 100 m, est prévue dans le centre-bourg. Deux abris vélos ouverts et un sécurisé ainsi que 72 arceaux sont également projetés. Mais quid de la RN 12 ?
 

Le vélo, outil de développement local  

« Cette route est difficile à traiter car on a du stationnement latéral de chaque côté, relève Didier Ledauphin. Si l’on dédie un côté seulement au stationnement, l’autre à une piste cyclable, comme l’a proposé BL Évolutions, il nous faut observer l’impact sur les commerces de l’autre côté. Mettre un feu piéton pour sécuriser les traversées ? Oui, mais cela a un coût. »

Le vélo sur la commune, ce sont aussi deux véloroutes (Véloscénie et Vélofrancette) qui la traversent. Mais l’apport au territoire n’est pas probant à l’heure actuelle selon le maire : «Nos gîtes en profitent peut-être, je ne sais pas. Sinon, il faudrait améliorer la signalisation, mettre en valeur notre église classée, une grotte et d’anciennes ardoisières. »

Pour favoriser la pratique du vélo, un contexte global porteur est en tout cas nécessaire. C’est le sens de l’opération «Tous à bicyclette » de la CCMA (lire ci-dessous) et cela résulte aussi de l’engagement citoyen : en 2020, des jeunes de l’Association Up Life se sont installés dans un bâtiment communal. Un week-end sur deux, ils viennent proposer du recyclage, de la réparation et de la revente de vélos à prix libre, sans concurrence puisqu’il n’y a plus de magasin de cycle sur la commune.
 

« Tous à bicyclette »
Lancée par la communauté de communes du Mont des Avaloirs en 2018, l’opération «Tous à bicyclette » développe l’usage du vélo. Le plan vélo intercommunal de 2020 prévoit :
• l’aménagement cyclable des centres-bourgs principaux et routes secondaires ;
• des aménagements ­(stationnement, bornes de recharge pour vélos à assistance électrique – VAE) ;
• des actions de sensibilisation et des services : location de VAE, pour un mois (18 ou 36 €) ou douze mois (150 ou 300 €), avec 80 inscriptions en 2021 (un contrat sur deux renouvelé) ;
• l’aide à l’acquisition de vélo (10 %, plafond de 50 à 300 € selon le type de vélo) pour 83 personnes en 2021 dont 22 % ne pratiquaient pas le vélo.
www.cc-montdesavaloirs.fr

 

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance


Raccourci : mairesdefrance.com/1718
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°405 - OCTOBRE 2022
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

JANVIER 2023 N°408
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).