Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Europe
janvier 2022
Europe

Présidence française de l'Union européenne : zoom sur les priorités du semestre français

La France préside le Conseil de l'Union européenne depuis le 1er janvier jusqu'à juillet. L'occasion de mettre en avant la ruralité, espèrent les élus locaux. 

Isabelle Smets
Illustration
© Aurélien Faidy
La France préside l'Union européenne de janvier à juillet 2022.
La France a officiellement débuté la présidence du Conseil de l’Union européenne, le 1er janvier. Durant six mois, Paris va présider les réunions ministérielles dans les différents domaines d’activité de l’Union européenne (agriculture, cohésion, environnement… ), élaborer les compromis susceptibles de rassembler les 27 États, négocier des textes législatifs avec le Parlement européen.

Un exercice qui lui permettra de pousser ses propres priorités, que ce soit en définissant l’agenda des groupes d’experts qui œuvrent en amont des réunions ministérielles, en choisissant de faire remonter certains dossiers jusqu’aux ministres (ou pas). Ou en organisant des événements et réunions « informelles » autour de sujets choisis – près de 400 rendez-vous sont programmés dans toute la France (lire ci-dessous).

Imprégner sa marque

Chaque présidence permet au pays qui l’exerce d’imprégner sa marque au calendrier européen, même si des imprévus peuvent tout chambouler – la crise sanitaire en est le «meilleur » exemple depuis deux ans. En présentant les priorités françaises en décembre dernier, Emmanuel Macron a mis l’accent sur certains thèmes clés comme la souveraineté stratégique, l’adaptation des règles budgétaires, les ambitions climatiques et numériques – avec, sur ce dernier sujet, la volonté d’apporter une réponse européenne face aux discours haineux et au harcèlement en ligne. 

Quels enjeux ce semestre représente-t-il pour les collectivités ? Celui de la ruralité d’abord. « Il est nécessaire de ruraliser l’ensemble des politiques de l’UE et que la France soit le moteur d’un agenda rural européen », a martelé, ces derniers mois, Thibaut Guignard, maire de Plœuc-L’Hermitage (22) et co-président de la commission Europe de l’AMF. C’est clair : les élus ruraux ont fait le forcing pour inscrire cet agenda dans le calendrier européen, soutenus par le Sénat qui a adopté, le 4 novembre dernier, une résolution dans le même sens. 

Pousser un « agenda rural européen » 

Au final, et même si Emmanuel Macron ne l’a pas évoqué dans ses priorités (pas plus qu’il n’a mentionné les collectivités locales dans son discours), un grand rendez-vous est bien prévu à Strasbourg, le 3 février, dans l’enceinte du Parlement européen, sur le thème «Ruralisons l’Europe ». Objectif : «apporter de réelles corrections aux fragilités des ruralités en permettant la montée en puissance des dispositifs et en mettant en place un grand plan d’action en faveur de ces territoires », expliquait le sénateur Patrice Joly, président de l’Association nationale «Nouvelles Ruralités », lors du vote de «sa » résolution au Sénat.

À cette occasion, le secrétaire d’État chargé du Numérique, Cédric O, a précisé que la ruralité sera aussi portée par la présidence française lors d’une réunion ministérielle informelle consacrée à la cohésion, programmée à Rouen, les 28 février et 1er mars. «La perspective d’un agenda rural européen permettrait effectivement d’apporter, au-delà d’un signal fort en direction de nos territoires, une réelle réponse à [des] demandes sur mesure », a-t-il déclaré.

Rendez-vous à Marseille  

Autre rendez-vous : Marseille, les 3 et 4 mars, pour un Sommet européen des villes et régions co-organisé par le Comité européen des régions (CdR) et la région Sud-Paca, et soutenu par l’AMF, l’Assemblée des départements de France (ADF) et Régions de France. L’événement doit réunir quelque 2 500 représentants locaux et régionaux dans la cité phocéenne, et autant en ligne. Trois séances plénières sont prévues sur les grands défis sociétaux qui se posent aux territoires européens : la cohésion territoriale, les efforts de relance et la démocratie européenne. Des séances de travail aborderont notamment la relance rurale, la résilience numérique, la santé, les risques climatiques, les nouvelles formes de démocratie représentative et participative, les femmes dans la politique locale...  

C’est aussi sous la présidence française que se clôtureront les travaux de la Conférence sur l’avenir de l’Europe : le Sommet de Marseille se tiendra une semaine avant la session plénière finale de la Conférence et permettra au CdR de présenter sa contribution à ce vaste exercice de démocratie participative. Dans une intervention en visio au CdR, début décembre, le chef de l’État a dit vouloir se «battre pour (…) l’indispensable réforme institutionnelle qui doit en découler pour avoir une Europe plus proche du terrain, plus subsidiaire, dans laquelle nos concitoyens ont le sentiment d’être, avec leurs élus de proximité, les véritables décideurs ». À suivre. 

 

Les rendez-vous européens 2022
12-13 janvier - Martinique : conférence ministérielle des régions ultrapériphériques.
27 janvier - Paris : «Brexit : un an de formalités douanières, bilan et perspective ».
27 janvier - Strasbourg : «Haine, discriminations, violences de genre : la justice face aux formes contemporaines d’intolérance ».
1er février - Strasbourg : conférence ministérielle sur le développement urbain durable.
1er-2 février - Nîmes : atelier «sécurité civile et changement climatique ».
3 février - Strasbourg : événement «Ruralisons l’Europe ».
28 février-1er mars - Rouen : Conseil des ministres informel «Politique de cohésion ».
3-4 mars - Marseille : 9e Sommet européen des villes et régions.
2 juin - Bruxelles : conseil des ministres « Politique de cohésion ».
20-22 juin - Toulouse : réunion des directeurs chargés du développement rural.
23-24 juin - Paris : réunion des directeurs chargés des questions urbaines.
28-29 juin - Strasbourg : 2e Biennale des Assises européennes du centre-ville.


Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance


Raccourci : mairesdefrance.com/1112
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°397 - JANVIER 2022
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).