Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Pratique
juillet 2022

Travailler avec... Cotravaux

Tête de pont des organisateurs de chantiers de jeunes bénévoles, le réseau Cotravaux promeut leur participation à des projets d'intérêt général, en concertation avec les communes.

Emmanuelle Stroesser
Illustration
À Berzy-le-Sec (395 habitants, Aisne), la restauration du château du village est le principal terrain d'exercice des jeunes bénévoles.

 

Missions. Le réseau Cotravaux fédère 16 associations nationales et régionales qui organisent des chantiers de jeunes bénévoles. Il assure le lien, l’information et la représentation de ces organisations avec les partenaires institutionnels et ministériels (Éducation nationale, Jeunesse et sports, Environnement, Culture) qui financent ces chantiers dans les régions.

Chaque année, près de 800 chantiers réunissent environ 8 000 participants. Cotravaux est aussi l’interlocuteur des collectivités qui souhaitent mener un chantier de jeunes bénévoles.
 
Organisation. Les chantiers de jeunes bénévoles ont pris leur essor au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en partant de l’idée de rassembler, sur une durée de une à trois semaines, 10 à 20 jeunes venus d’horizons (social, géographique, culturel) voire de nationalités différents autour d’un projet d’intérêt général utile à la collectivité. Toutes les associations agréées éducation populaire travaillent sur l’autonomie et la socialisation de ces jeunes, leur montée en compétences sociales, professionnelles et humaines.

Les chantiers de jeunes bénévoles ont lieu surtout pendant les vacances scolaires. Ils s’appuient tous sur une équipe d’encadrants, notamment techniques. Ils accueillent des jeunes dès 13 ans. Certains chantiers s’adressent à des 8/12 ans, d’autres – et de plus en plus – plutôt à des adolescents (14/17 ans). Certains s’élargissent à des familles. La grande majorité des bénévoles accueillis ont entre 18 et 30 ans. Les frais de participation que les bénévoles doivent acquitter varient de 120 à 500 euros par chantier (encadrement, hébergement, repas…).
 
Actions. Les domaines d’intervention des chantiers de jeunes bénévoles sont variés : mise en valeur du petit patrimoine rural ou monumental, protection de l’environnement, aménagement d’équipements ou réhabilitation de l’habitat dans des quartiers de la politique de la ville...

« Nous montons des chantiers de tous types avec différents partenaires, missions locales, centres sociaux, collectivités locales », explique le délégué général de Cotravaux (lire ci-contre). «Nous pouvons réaliser un projet dans une commune avec pour condition d’y intégrer des jeunes y résidant, en associant toujours des jeunes venus d’autres pays car nos projets s’appuient sur le brassage et la mixité. »

 

Interview
Philippe Pereira, délégué national
de Cotravaux
« Les chantiers sont des temps d’échanges pour les jeunes, d’épanouissement personnel lié au sentiment d’avoir été utile pour les autres, d’apprentissage de la vie en collectivité, une expérience de citoyenneté active. Ils valorisent et animent aussi un territoire. La fédération peut servir d’intermédiaire pour aiguiller les communes vers les associations suivant les domaines et les thématiques sur lesquelles les élus souhaitent travailler. Le soutien des communes est important, surtout pour l’hébergement et le transport des jeunes. »

 

Berzy-le-Sec : «une vraie dynamique pour le village ! »
À Berzy-le-Sec (395 habitants, Aisne), les chantiers de jeunes bénévoles sont presque devenus une institution. Organisés par l’Association de sauvegarde du patrimoine de l’Aisne méridionale (Aspam), ils sont «montés en puissance depuis huit ans », explique le maire, Christian Deulceux.

La restauration du château du village est leur principal terrain d’exercice. Le chantier progresse d’année en année, soutenu par la commune, via une ­subvention de 3 500 euros par an et la mise à disposition de la salle polyvalente (l’ancien cellier du château), pour une valeur de 5 000 à 6 000 euros par an.

« Cela devient la salle de vie pour les bénévoles, jeunes et moins jeunes, du village et d’ailleurs, d’Italie, du Canada. On y retrouve aussi des retraités, des personnes qui viennent y découvrir un art ou un métier, de tailleur de pierre à costumier, en passant par la cuisine médiévale », précise l’élu. Le plus gros chantier se déroule l’été. Sa clôture est toujours ­l’occasion d’une fête réunissant les villageois, après une visite ­guidée des derniers travaux. À l’année, le château sert dorénavant de lieu d’animation pour des groupes scolaires.
Contact www.cotravaux.org (onglet «Observatoire » pour accéder à la carte, région par région, des chantiers et des bénévoles). Tél. 01 48 74 27 61.

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°403 - JUILLET-AOÛT 2022
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).