Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Pratique
janvier 2022
Emploi

Travailler avec... Pôle emploi

L'opérateur public peut assurer à la demande la gestion du risque chômage. Il aide aussi les collectivités dans leurs diverses politiques (insertion, emploi...).

Bénédicte Rallu
Illustration
À Domme (Dordogne, 932 hab.), la mairie compte 13 agents et traite avec l'agence Pôle emploi de Sarlat essentiellement pour la gestion du risque chômage et des emplois saisonniers.

 

Missions. Pôle emploi accompagne les demandeurs d’emploi et doit répondre aux besoins de recrutement des entreprises. L’établissement conclut donc des partenariats avec différents acteurs, dont les collectivités territoriales. Pôle emploi assure aussi à la demande la gestion du risque chômage pour les collectivités.  

Organisation. Près de 40 000 conseillers travaillent pour les demandeurs d’emploi et les entreprises. Dans chacune des 900 agences de proximité, le directeur d’agence et son équipe constitue le point de contact des maires et présidents d’EPCI. Au niveau régional, des correspondants «Indemni­sation du secteur public » (www.amf.asso.fr, réf. CW24525) peuvent répondre aux questions pratiques et réglementaires des employeurs publics sur l’assurance chômage.
 
Actions. Pôle emploi offre un socle commun de services : accompagnement aux recrutements, besoins de formation, etc. Par ailleurs, si une collectivité (qui n’est pas en régime d’auto-assurance) souhaite passer par Pôle emploi pour gérer l’assurance chômage, l’établissement lui propose deux options. La première est l’adhésion révocable (plus accessible aux petites communes) et ne concerne que les agents contractuels : la collectivité conclut un contrat initial avec son Urssaf de six ans (tacitement renouvelé, sauf dénonciation formulée un an avant la fin du contrat) ; elle verse les cotisations dues au régime d’assurance chômage (à l’Urssaf). La convention de gestion est la deuxième option. Elle permet de couvrir l’ensemble du personnel (titulaires et contractuels).

La collectivité confie à Pôle emploi la gestion administrative de l’indemnisation chômage, mais en conserve toujours la charge financière (la collectivité rembourse à Pôle emploi les allocations versées pour son compte et les frais de gestion des dossiers). Le ticket d’entrée à cette convention de gestion est de 15 000 e. Troisième champ d’action : Pôle emploi met à disposition des budgets pour aider les collectivités sur leurs politiques diverses : emploi, insertion, implantation d’entreprises. Il analyse localement les besoins de main-d’œuvre afin que les communes identifient les métiers qui recrutent dans leur environnement direct, fournit des statistiques locales, cible les besoins de formation. Les maires peuvent, à leur demande, accéder à la liste des demandeurs d’emploi présents sur leur territoire (selon les règles de confidentialité).
 

ENTRETIEN
Ivane Squelbut, directrice des partenariats
et de la territorialisation à Pôle emploi
« Nous aidons pour les recrutements, la formation, le recours à des contrats aidés ou autres. Nous accompagnons les élus sur leurs politiques envers un public donné (jeunes, personnes handicapées…), envers les entreprises (pour mieux faciliter leur implantation), sur les problématiques de mobilité. Pôle emploi établit des diagnostics. Chaque agence possède un budget déconcentré pour organiser avec les communes, en particulier rurales, des opérations spécifiques liées à l’emploi. »

 

À Domme, le lien avec l'agence est un " plus "
La mairie de Domme (Dordogne, 932 hab.) compte 13 agents et traite avec l’agence Pôle emploi de Sarlat essentiellement pour la gestion du risque chômage et des emplois saisonniers. La commune recrute «très peu. Nous sommes dans une petite commune rurale, il y a peu de mobilité. Il est bien d’avoir un service de proximité pour gérer les emplois saisonniers, la sélection des candidatures, le suivi des fins de contrats », se félicite Sylvie Husson, adjointe au maire de Domme, chargée du personnel communal.

« Pour nous, il serait impossible de travailler sur les questions de chômage. Nous avons une personne référente au sein de l’agence Pôle emploi qui est à notre écoute et joue vraiment son rôle. C’est une évidence de travailler ensemble. » Le territoire peine à recruter. Le lien avec l’agence est donc un plus car elle sélectionne les curriculum vitae. «Malgré cela, les difficultés pour recruter sur certains métiers persistent. Nous avions besoin d’une personne qui prépare les repas de nos 24 élèves. Nous avons beaucoup cherché pour trouver un cuisinier ayant un CAP cuisine. »     

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°397 - JANVIER 2022
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).