Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Europe
juillet 2022
Europe

RUP : une stratégie en faveur de l'Outre-mer

La Commission veut soutenir davantage les régions ultrapériphériques (RUP) fortement touchées par la crise sanitaire.

I. S.
Illustration
© AdobeStock
La Commission européenne va notamment lancer un appel à projets dans le domaine de l'économie bleue.
Il est essentiel de revenir aux fondamentaux, de remettre l’humain au centre des débats », a affirmé Marc Lemaître, le patron de la DG Regio à la Commission européenne. Le directeur général était venu présenter aux eurodéputés, le 10 mai, la nouvelle stratégie adoptée quelques jours plus tôt en faveur des régions ultrapériphériques (RUP) de l’Union européenne (UE). La Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Mayotte, La Réunion et Saint-Martin : six de ces régions sont françaises, soit le gros du bataillon, avec les îles Canaries, les Açores et Madère.

La Commission le promet : elle prendra désormais systématiquement en compte la situation particulière de ces régions dans ses initiatives législatives. Et elle «  redoublera d’efforts pour les aider à tirer parti de leurs atouts » : une biodiversité unique, les sources d’énergies renouvelables, etc. En donnant «  la priorité aux personnes » avec la volonté de mettre les bouchées doubles sur l’accès au logement, à la santé, à l’énergie, à l’éducation. Car le Covid est passé par là et a dégradé, plus que dans les régions métropolitaines, des indicateurs économiques déjà à la traîne. Un chiffre : à 32 % de la moyenne communautaire, Mayotte affiche le PIB/habitant le plus faible des 280 régions de l’UE.

Au Parlement européen, certains disent rester sur leur faim. Notamment parce qu’aucune nouvelle proposition législative n’accompagne la stratégie ni, d’ailleurs, des moyens financiers supplémentaires. La Commission le reconnaît : ce sera à enveloppe fermée, dans le cadre des affectations budgétaires décidées pour ces régions lors de l’accord sur le budget pluriannuel de l’UE.
 

Régions ultrapériphériques : un million d'euros pour soutenir les jeunes

Reste que des appels à projets spécifiquement destinés aux régions ultrapériphériques pourront désormais être lancés, plus centrés sur leurs besoins propres.

Dès le lendemain de la présentation de la stratégie, la Commission a ainsi ouvert un appel d’un million d’euros pour aider les jeunes à lancer des initiatives. L’idée est de soutenir, sur deux ans, 70 actions de jeunes de 15 à 24 ans.

Chaque projet devra être porté par un bénéficiaire unique – une autorité publique locale par exemple, mais aussi des associations sans but lucratif, établissements d’enseignement, etc. Les actions doivent porter sur les grandes priorités de l’UE, comme les transitions écologique et numérique, la relance socio-économique, l’égalité et l’inclusion.

Les demandes peuvent être introduites jusqu’au 4 juillet. D’autres appels spécifiques viendront dans les domaines de l’économie bleue, de l’innovation, de la recherche et de la biodiversité.

 

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance


Raccourci : mairesdefrance.com/1477
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°402 - JUIN 2022
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).