Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
mars 2021
Aménagement, urbanisme, logement

Montbard, une petite ville en pleine mutation

La commune (Côte-d'Or, 5 000 hab.) a été sélectionnée pour bénéficier du plan « Petites villes de demain » lancé par l'état, fin 2020. L'occasion pour Laurence Porte, son maire, de poursuivre les projets de revitalisation. Par Éric Delon

Illustration
Laurence Porte, maire de Montbard (Côte-d'Or, 5 000 habitants).
Annoncé le 1er octobre dernier, le plan « Petites villes de demain » entre dans sa phase opérationnelle. Piloté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), ce programme a pour vocation d’aider, jusqu’en 2026, les petites villes de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralité, mais présentant des fragilités. Sous-préfecture de Côte-d’Or, la commune de Montbard est l’une des 1 587 « petites villes » à avoir été sélectionnée (14 le sont dans le département). Elle offre effectivement de nombreux services aux habitants et aux entreprises, en dehors de l’axe Dijon-Beaune. Or, « notre ville souffre d’un déclin démographique et d’un vieillissement de sa population. Depuis les années 1980, celle-ci a baissé d’un tiers », regrette Laurence Porte, 51 ans, la maire de la ville, qui a entamé son deuxième mandat l’an dernier.

Revitalisation depuis 2014. Particularité de cette commune, située à une heure de Paris en TGV : elle est déjà engagée, depuis 2014, dans un processus de revitalisation, dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) à destination des centres-bourgs dont les lauréats sont soutenus par l’état jusqu’en 2022. « Cela signifie que nous disposons déjà d’une stratégie sur la base d’études menées au préalable et qui se décline en actions concrètes et multithématiques pour une vision à 360°, en matière d’habitat, d’aménagements d’espaces publics, de valorisation du patrimoine classé ou encore de transition écologique », explique l’élue, fervente partisane d’une approche pluriannuelle des projets. « Nous avons déjà obtenu 10,3 millions d’euros d’engagements financiers de l’État, du département ou de la région, dans le cadre de la contractualisation 2016-2022 découlant de l’AMI à destination des centres-bourgs, souligne Laurence Porte. Ce qui a généré des retombées économiques significatives au sein du tissu de nos entreprises locales. »

Notre stratégie se décline déjà en actions multithématiques.
 

 

Poursuivre les chantiers. La maire espère bénéficier du recrutement d’un chef de projet pour coordonner la mise en œuvre du plan « Petites villes » (le programme prévoyant la subvention de ce poste à hauteur de 75 %). « L’ampleur de la tâche permet difficilement d’envisager un bricolage interne », estime Laurence Porte. De nombreux projets ont d’ores et déjà vu le jour dans le cadre de l’AMI, notamment des réaménagements de l’espace public, d’amélioration de l’habitat (logements sociaux) et de renouvellement urbain. Grâce au plan, la commune a l’intention de poursuivre notamment la mise en valeur patrimoniale et touristique de la cité, avec la restauration de son patrimoine classé, à l’image du Parc Buffon, patronyme de l’illustre naturaliste et mathématicien français, natif de Montbard. D’autres projets vont être déve­loppés : l’éco-rénovation de bâtiments publics, l’approfondissement de la transition écologique du territoire, la poursuite des aménagements tels que la requa­lification des rues du centre-ville (plan pluriannuel sur trois ans). à proximité de la gare TGV, un tiers-lieu intercommunal de 150 m2 va voir le jour au printemps 2022. « Dédié à la transition économique, numérique et écologique, nous voulons en faire un lieu totem dans la ville, symbole de notre revitalisation », insiste Laurence Porte. « Notre projet actuel de revitalisation de territoire représente, en quelque sorte, une première phase d’amorçage car il s’agit de politiques de longue haleine nécessitant un travail sur tous les fronts et mobilisant une incroyable énergie humaine. Le plan “ Petites villes ” nous permettra de poursuivre les efforts. »
 

Le département en soutien
L’état mobilise 3 Mds€ sur 6 ans pour accompagner 1 000 collectivités jusqu’en 2026. Ce montant national peut être complété notamment par les crédits du plan de relance. En Côte-d’Or, François Sauvadet, président du département, entend « être proactif » et apporter localement l’expertise de ses services aux communes, dans le cadre d’une convention. « Les financements supplémentaires qui seront contractualisés dans le cadre des “ Petites villes ” ne se feront pas au détriment des petites communes » non retenues. 
En savoir + : Chargé de projet centre-bourg de Montbard. Tél. 03 80 92 01 34. www.montbard.fr 
https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/petites-villes-de-demain-45 Contact :
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°388 - MARS 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).