Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
février 2021
Culture

Développer une action culturelle avec des volontaires

Sainte-Christie-d'Armagnac (Gers, 373 habitants) travaille avec une association qui lui adresse des jeunes en service civique. Par Frédéric Ville

© Mairie de Sainte-Christie-d'Armagnac
Une exposition photo, organisée par une volontaire en service civique, a permis de présenter la vie des Sainte-Christois (32) au siècle dernier.
Nous voulions ajouter à La Manse, notre tiers-lieu autour du patrimoine et de l’art, une vitrine des producteurs locaux (Armagnac, foie gras, produits du Sud-Ouest, etc.). Nous avons validé le projet en conseil municipal un soir. Le lendemain, j’en parlais à notre volontaire en service civique, Marie Herreyre. Celle-ci a sorti de sa poche un croquis où elle avait déjà dessiné le local avec la place pour les produits locaux ! » : pour Thierry Saint-Martin, maire de Sainte-Christie-d’Armagnac, cette anecdote résume l’apport du service civique à la concrétisation d’un projet. La commune a fait appel à l’association Insite France qui accompagne les communes rurales dans la mise en place de missions de volontariat pour réaliser des projets culturels, sociaux ou environnementaux (lire ci-contre). InSite mobilise des jeunes qui, pendant six mois, s’installent au cœur de la commune. À Sainte-Christie-d’Armagnac, « nous avons défini avec Emmanuel Michel, membre d’InSite France, un mini-cahier des charges relatif à l’animation d’un tiers-lieu autour du patrimoine, car nous avons dans le village un site patrimonial : un rempart en terre crue, dernier survivant en Europe, et une motte castrale, le tout protégé depuis 2014 », explique le maire. 
InSite France a ensuite publié l’annonce, reçu et sélectionné deux candidatures. Deux jeunes filles ont démarré en service civique en mars 2020… ayant dû l’interrompre lors du premier confinement. Marie Herreyre, l’une des deux, est revenue en mai jusqu’en septembre dernier. «Attention ! Le volontaire en service civique n’est pas un porteur de projet, mais c’est un maillon, une aide précieuse, explique Thierry Saint-Martin. Marie sortait d’une école d’architecture, elle a apporté une vision jeune, dynamique, différente. »
Très encline à relier les gens, à les faire travailler ensemble, la volontaire a organisé, à la suite de la proposition d’un habitant, une exposition sur la vie du village à travers les témoignages d’habitants sur leur vie à la ferme, leur scolarité, la guerre, le service militaire, etc. Elle a d’abord préparé un questionnaire dont les responsables d’association se sont emparés en lien avec la mairie.

Un bilan très positif 

« Sept ou huit binômes locaux sont alors allés chez les habitants, recueillant beaucoup de témoignages, de documents, de photographies », explique Thierry Saint-Martin. Marie Herreyre a ensuite trié, classé, mis en place l’exposition et organisé la communication. Cette exposition s’est déroulée fin août 2020. Elle a fédéré en parallèle trois peintres qui ont réalisé à la Manse les trois morceaux d’une fresque dédiée au patrimoine de la commune, dévoilée en même temps que l’exposition.

200 à 300 personnes ont visité l’exposition
sur l’histoire du village organisée lors du dernier
week-end d’août 2020.

Autre fruit de cette mobilisation, Marie Herreyre et deux autres habitants du village ont créé une pièce de théâtre à partir des témoignages recueillis. Une bonne douzaine de personnes répètent pour jouer la pièce au cours de l’été 2021.
Un bilan très positif pour le maire, et une dépense modique de 50 à 100 euros par mois pour la commune qui prend partiellement en charge le coût du logement de la volontaire. L’indemnité mensuelle de service civique (500 euros) est versée au jeune par Insite France pour 25 heures de travail hebdomadaire. 
La commune accueillera un nouveau volontaire en service civique en mars prochain : «Nous allons établir un cahier des charges entre mairie, associations et comité des fêtes pour poursuivre l’animation de notre tiers-lieu, avec l’aide du volontaire », note le maire. «Le projet est ici porté par toute l’équipe municipale, les associations et le jeune, avec un maire impliqué et qui sait déléguer », note Emmanuel Michel, membre d’Insite France. Des conditions essentielles pour la réussite du projet. 

InSite France soutient les projets locaux
InSite France est une association fondée en 2018 par Thibault Renaudin, président et par ailleurs maire de Termes-d’Armagnac (Gers, 191 hab.). Elle entend favoriser plus particulièrement le développement des petits villages par la mobilisation de jeunes volontaires de 18 à 25 ans (service civique, corps européen de solidarité, etc.) sur des durées de 6 à 12 mois. Jusqu’à aujourd’hui, 21 volontaires ont travaillé ou travaillent, essentiellement en Occitanie, en Corse et bientôt dans le Grand Est et en Pays de la Loire, pour soutenir la réalisation de projets variés, créateurs de lien social : mobilité durable, culture, maintien du dernier commerce, etc. www.insite-france.org 

Cet article a été publié dans l'édition :

n°387 - FEVRIER 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).