Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Solutions locales
mars 2022
Développement économique Patrimoine Ruralité

Couëtron-au-Perche repeuple ses maisons vides

Sous l'impulsion d'un particulier, la commune nouvelle du Loir-et-Cher (1 042 habitants) a lancé une opération pour attirer de nouveaux habitants.

Frédéric Ville
Illustration
© Laurent Alvarez
Sur le site hacker1village.fr, 46 maisons présentées sont encore en attente d'un acquéreur.
L’opération de communication «Hacker 1 village ? » a fait connaître Couëtron-au-Perche, commune nouvelle du Loir-et-Cher constituée de cinq villages (Arville, Oigny, Saint-Agil, Saint-Avit et Souday), par des reportages sur Youtube, Télématin ou dans la presse magazine. Tout est parti d’Arnaud ­Poissonnier, un entrepreneur parisien qui a acheté une résidence principale en 2018 pour y télétravailler.

Il a alors rencontré, à l’époque, le maire délégué de Saint-Avit, Josse Warnier de Wailly, s’étonnant que la commune avait encore des maisons vides, alors même qu’elle abritait tous les commerces de première nécessité, un espace de coworking, une épicerie associative, des paysages vallonnés, des associations, une offre culturelle et des lieux touristiques, tout en étant située à 167 km au sud-ouest de Paris avec une desserte autoroutière et TGV proche. Suggérée par Arnaud Poissonnier, l’opération «Hacker 1 village » débute au printemps 2019 : il s’agit de «proposer aux 12 000 Parisiens qui partent tous les ans vivre à la campagne d’acquérir sur les cinq villages une centaine de maisons vides… en une fois ».

« Nous avons créé un comité de pilotage d’élus et de quelques habitants : commerçants, artisans, responsables d’associations… », précise Jacques Granger, maire de la commune nouvelle de ­Couëtron-au-Perche. Malgré la pandémie, une réunion a rassemblé une quinzaine d’agriculteurs (sur une quarantaine), intéressés par un apport potentiel de population supplémentaire, même s’ils ont aussi soulevé les problèmes éventuels de cohabitation (chemins de randonnée, respect des clôtures…). Pendant un an, des groupes ont travaillé sur les questions de mobilité, de culture, d’activités économiques…

À l’issue du premier confinement, un questionnaire a été envoyé aux habitants des 200 résidences secondaires : 71 % des 40 répondants indiquaient avoir aimé résider à Couëtron pendant cette période, 37 % vouloir y vivre à l’avenir, 68 % vouloir convaincre des proches d’y venir.
 

Inciter à bien rénover

Alexis Vannier, jeune originaire du Perche et titulaire d’un Master en droit public, a été embauché par la mairie de mai 2020 à octobre 2021. Il a mis en place le site hacker1village.fr totalisant une dizaine de visites par jour en janvier 2022. On y découvre tous les atouts de la commune nouvelle : école, espace de coworking, associations, commerces, épicerie associative, maraîchers, culture… Et des liens vers les maisons à acquérir dans le village.

Un guide d’installation du nouvel habitant avec toutes les informations utiles de la commune (services, culture…) est publié, et un autre sur les aides publiques pour des rénovations énergétiques de logement. Afin d’inciter les propriétaires de logements vacants à les rénover et à les mettre en vente, la commune a obtenu une aide de 20 000 euros de la région Centre-Val de Loire qui soutient des rénovations respectueuses du patrimoine, encadrées par le CAUE et l’Architecte des bâtiments de France.

Plus largement, pour améliorer encore son attractivité, la commune intégrerait aussi le Parc naturel régional du Perche en 2025. Fin 2021, l’EPCI a, lui, obtenu son référencement par la Fédération nationale des vététistes avec un point de départ à Couëtron-au-Perche. Enfin, un partenariat a été mis en route avec Arcueil (94) : «Cela pourrait déboucher sur l’organisation d’un marché sur Arcueil avec nos producteurs locaux ou l’accueil de scolaires d’Arcueil à la Commanderie d’Arville (site templier) », espère Jacques Granger.

L’aide de la région finance aussi en partie le mi-temps de la secrétaire qui a pris la suite d’Alexis Vannier. Elle met à jour le site hacker1village.fr et le guide d’accueil, reçoit les nouveaux habitants en mairie, fait vivre le jumelage avec Arcueil. Les charges de personnel pour les missions liées à «Hacker1village » s’élèvent à 41 500 euros depuis mai 2020 jusqu’à ce jour. Le coût total de la création du site inter­net, de l’impression des guides est de 4 080 euros TTC, et la maintenance annuelle du site de 360 euros TTC. Bientôt, une réunion publique fera le bilan : est-ce l’opération «Hacker 1 village » ou bien le Covid qui a attiré les nouveaux habitants ?
 

83 logements ont trouvé preneur
Entre août 2019 et janvier 2022, Couëtron-au-Perche est passée de 129 logements vacants (50 % de maisons à vendre et 50 % inoccupées ni à vendre ni à louer) à 46 logements vacants. 30 % se sont vendus en résidences principales et 70 % en résidences secondaires. Une vingtaine de guides «nouvel habitant » et «aides publiques à rénovation » ont été distribués depuis 2020. Deux projets de maraîchage biologique démarrent en 2022, l’un porté par deux couples, l’autre par plusieurs jeunes. Un couple d’une commune voisine lance aussi une entreprise de vélos électriques.

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance


Raccourci : mairesdefrance.com/1266
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°399 - MARS 2022
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

JANVIER 2023 N°408
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).