Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Pratique
juillet 2021
Écoles, éducation, alimentation Emploi

Volontaires territoriaux en administration : comment les recruter

Les territoires ruraux sont soutenus pour embaucher des jeunes en volontariat territorial en administration (VTA) qui les aident à monter des projets complexes. Par Fabienne Nedey

Illustration
© AdobeStock
Le 14 avril dernier, Joël Giraud, secrétaire d’état chargé de la Ruralité, a donné le coup d’envoi d’un dispositif qu’il qualifie de «gagnant-gagnant » aussi bien pour le candidat, qui renforce ses compétences en ingénierie de projet, que pour la collectivité qui le recrute. L’état aide les territoires ruraux à recruter un jeune en volontariat territorial en administration (VTA), qui apporte à la collectivité une mission d’appui au montage de projets complexes. L’objectif est de 200 jeunes recrutés en 2021 et au moins 400 en 2022, via le soutien de l’état à hauteur de 15 000 € (lire ci-dessous).
 

I - Le principe

Présenté par le Premier ministre lors du Comité interministériel aux ruralités de novembre 2020, ce dispositif est calqué sur le modèle du volontariat territorial en entreprise (VTE). L’offre de poste  émise par un territoire rural qui souhaite embaucher un jeune est visible sur une plateforme dédiée, sur laquelle les candidats postulent en déposant CV et lettre de motivation. La collectivité sélectionne son candidat selon les modalités qu’elle souhaite et informe la préfecture ainsi que l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) de son choix de candidat. Après vérification de la disponibilité financière, le préfet confirme à la collectivité qu’elle pourra bénéficier du dispositif d’aide. Elle peut alors lancer le recrutement du VTA : déposer la demande d’aide, signer le contrat de travail et la charte d’engagement.
 

II - Les profils concernés

Ce dispositif s’adresse aux jeunes diplômés âgés de 18 à 30 ans, d’un niveau de diplôme au moins égal à bac+2. Sont notamment visés les jeunes diplômés en droit public ou en droit des collectivités locales, gestion de projets, urbanisme, ingénierie des travaux publics, développement territorial, géographie, etc. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée de 12 à 18 mois, représentant au moins 75 % d’un temps plein. La rémunération est à la discrétion de l’employeur, mais ne peut être inférieure au minimum légal. 
 

III - Les missions éligibles

Les missions confiées aux jeunes volontaires peuvent consister, par exemple, à répondre à des appels à manifestation d’intérêt stratégiques d’investissements pluriannuels, à porter un projet de territoire, notamment dans le cadre de l’élaboration des contrats de relance et de transition écologique (CRTE), à déployer les programmes de l’ANCT, à préparer les dossiers de demandes de subventions auprès de différents financeurs (état, Union européenne, collectivités territoriales) et appuyer les équipes et les élus dans le montage des projets. Ils peuvent aussi assurer une veille juridique et financière pour identifier des financements accessibles. « Ces VTA ont vocation à soutenir les territoires ruraux pour faire émerger leurs projets de développement et les aider à se doter d’outils d’ingénierie adaptés à leurs besoins. Ils apporteront (...) leurs concours aux acteurs locaux afin, par exemple, de mobiliser des financements du plan France Relance », a indiqué Joël Giraud. 
 

IV - Bénéficiaires 

Les communes ou EPCI à fiscalité propre, pour des missions de haut niveau relevant du montage de projets complexes. 
Les pays et les pôles d’équilibre territorial et rural, qui sont aussi porteurs de CRTE, notamment si les missions proposées bénéficient exclusivement à des territoires ruraux. à titre plus exceptionnel, des structures portant des postes mutualisés pour le compte de plusieurs collectivités pourront bénéficier du dispositif à condition de traiter les missions éligibles au programme (il peut s’agir, par exemple, d’une association départementale de maires). 
 

Soutien financier et candidatures
L’Etat soutient le recrutement des VTA à travers une aide forfaitaire de 15 000 € versée, sur décision du préfet, dans un délai de trois mois après la signature du contrat de recrutement. à travers cette mission, les volontaires apportent ainsi un appui en ingénierie à ces territoires. Les collectivités déposent leurs offres de mission, avec le détail des fiches de poste, à la préfecture de leur département (le préfet étant le délégué territorial de l’ANCT) et à l’adresse mail nationale : [email protected] La situation d’éligibilité de la collectivité est vérifiée par l’ANCT avant la mise en ligne de l’offre sur la plateforme https://vta.anct.gouv.fr/ 
Le candidat clique sur l’offre de son choix et postule.
Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°392 - Juillet - Août 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).