Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Interco et territoires
décembre 2020
Développement économique

Dynamiser les " Territoires d'industrie "

Les communautés de communes du Sud Territoire (90) et du Pays d'Héricourt (70) aident au développement des entreprises. L'État soutient la démarche. Par Christine Cabiron

En Bourgogne-Franche-Comté, la communauté de communes du Sud Territoire (90) s’est dotée d’une SEM spécialisée dans l’immobilier d’entreprises. Depuis 2015, cet outil d’aménagement a investi
52 M€ pour requalifier d’anciens bâtiments industriels ou en construire de nouveaux afin de répondre aux besoins des entreprises. «Aujourd’hui, la SEM est propriétaire de 41 000 m² de locaux et perçoit 3,6 M€ de loyers par an », indique Christian Rayot, président de cet EPCI (27 communes, 24 000 hab.). Celui-ci est actionnaire majoritaire de la SEM Développement aux côtés de la Caisse des dépôts (CDC), de la région, de la Caisse d’épargne, de la CCI, de la Société d’équipement du Territoire de Belfort et du bureau d’études BEJ. «Si on ne se bat pas pour défendre et aménager notre territoire en créant nos propres outils de développement, personne ne le fera à notre place », indique l’élu. L’enjeu : maintenir l’emploi, conserver les entreprises et en attirer de nouvelles. Avec 30 % d’emplois industriels, cette communauté a été retenue par l’État dans le cadre du dispositif «Territoires d’industrie Nord Franche-Comté ». «Les subventions que nous espérons obtenir via la CDC nous permettront de porter de 9 à 15 M€ le capital de la SEM », précise Christian Rayot.

Répondre aux besoins des entreprises

Cette hausse de capital permettra de financer trois autres opérations de restructuration de sites industriels. La première consiste à transformer un bâtiment de 600 m² en campus de formation dédié au groupe Lisi, acteur mondial dans les solutions d’assemblage pour l’aéronautique, l’automobile et le médical. Cet industriel occupe d’ores et déjà des bâtiments qui ont été rénovés par la SEM dans l’ancienne forge de Granvillars. Pour accueillir les cadres de ce groupe, des travaux sont en cours pour créer un hôtel de 45 chambres avec un restaurant en lieu et place d’anciens ateliers. Deux opérations dont le coût d’investissement est proche de 900 M€. Enfin, la restructuration d’un bâtiment industriel est en cours à Delle dont le coût, 14 M€, se traduira par la mise à disposition de 4 000 m² de locaux pour les entreprises. En Haute-Saône, la communauté de communes du Pays d’Héricourt (24 communes, 21 000 hab.) espère, elle aussi, obtenir des subventions dans le cadre du dispositif «Territoires d’industrie ». Celles-ci lui permettraient d’accélérer son projet d’aménagement d’une plateforme d’activités de 30 ha. «Pour accueillir des entreprises d’envergure nationale, il faut créer de grands sites d’un seul tenant car il n’y en a pas dans notre région », rappelle Fernand Burkhalter, président de cette communauté qui est en train d’acquérir cette réserve foncière sur la commune de Luze. Un projet qui pourrait voir le jour d’ici trois ou quatre ans et représenter un investissement de 6
à 7 M€. «En dix ans, nous avons déjà aménagé 40 ha pour répondre aux besoins des entreprises, mais aujourd’hui cela ne suffit pas pour assurer notre développement. » Par ailleurs, l’EPCI prévoit de financer deux opérations de requalification industrielle : l’une concerne la reconversion d’une ancienne usine textile ; l’autre, la création d’un espace d’accueil et de restauration dans la gare SNCF. Cette collectivité n’en est pas à son coup d’essai. «En dix ans, nous avons reconverti 100 000 m² de bâtiments industriels en lycée, Poste, commissariat, médiathèque, maison de retraite, bassin de natation. Le groupe Hermès s’est aussi implanté sur l’une de ces friches dont il reste encore 2 ha à aménager. » Pour cela, la communauté, accompagnée par la région qui pilote le dispositif, consacrera dans ce cadre 10 M€ pour la réhabilitation de friches. 

 

100 M€ en plus en 2020
148 territoires ont été retenus par l’État dans le cadre du dispositif «Territoires d’industrie », lancé en 2018 pour soutenir les entreprises. Le gouvernement a budgété 400 M€ de subventions d’ici 2022, dont une 1re enveloppe de 150 M€ a déjà été épuisée. Il a donc prévu, le 9 novembre, dans le cadre du 4e projet de loi de finances rectificative pour 2020, d’octroyer 100 M€ supplémentaires aux territoires d’industrie pour cette année, en abondant le Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°385 - Décembre 2020
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).