Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
L'actu
juin 2021
Écoles, éducation, alimentation

Vacances apprenantes et quartiers d'été : édition 2021

Le gouvernement reconduit les deux dispositifs, avec quelques nouveautés et des inconnues. Par Emmanuelle Stroesser

Illustration
© AdobeStock
Les « colonies apprenantes » concerneront, en priorité, les jeunes vivant en quartier populaire ou en zone de revitalisation rurale.
Au terme d’une année scolaire marquée par les contraintes liées à la crise sanitaire, le gouvernement a décidé de reconduire les deux opérations lancées à la sortie du premier confinement, en juin 2020. Les « vacances apprenantes » combinent deux dispositifs : celui des « Écoles ouvertes », tout l’été, et celui des « colonies apprenantes ». Les objectifs restent les mêmes : « assurer la consolidation des apprentissages » et « contribuer à l’épanouissement personnel des jeunes via des activités culturelles, sportives et de loisirs encadrées par des professionnels ».
Le dispositif « École ouverte » s’est étoffé l’an dernier avec son volet « école ouverte buissonnière » proposant des courts séjours, en zone rurale ou littorale, afin de sensibiliser les élèves au développement durable. Le gouvernement ajoute, cet été, un volet « patrimoine à vélo ». Les « colonies apprenantes » s’adressent en priorité aux 3-17 ans vivant en quartier populaire ou en zone de revitalisation rurale, au sein de familles monoparentales ou pauvres. À l’instar de l’été 2020, l’État prend en charge 80 % du coût du séjour (400 euros/mineur/semaine). Une somme versée aux collectivités locales organisatrices.
Parallèlement, le gouvernement reconduit aussi « Quartiers d’été ». Ce dispositif ne concerne que les jeunes des 1 514 quartiers prioritaires. L’an dernier, près d’un sur trois en a bénéficié selon le gouvernement. L’État a précisé, le 18 mai, les enveloppes financières dédiées globalement à chaque dispositif : 35 millions d'euros pour « École ouverte », 40 millions d'euros pour les « colonies apprenantes » et 40 millions d'euros pour les « Quartiers d’été ». Plusieurs villes ont commencé à mettre « les bouchées doubles » pour se préparer afin que davantage d’enfants sur leurs communes puissent partir en « colo ». Or, l’enveloppe financière de l’État est a priori constante, s’inquiètent les élus, et elle risque de ne pas couvrir les besoins. Une circulaire du 21 mai 2021 précise le cadre d’organisation et de financement des colonies apprenantes, ainsi que le cahier des charges. Les collectivités intéressées doivent faire une demande de labellisation sur https://openagenda.com/colosapprenantes. Le protocole sanitaire devrait, quant à lui, être connu début juin.

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°391 - JUIN 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).