Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Interco et territoires
février 2020
Développement économique

Salbris mobilisée pour revitaliser son centre-ville

La commune du Loir-et-Cher espère profiter des effets de la stratégie nationale pour l'artisanat et le commerce de proximité lancée par le gouvernement.

Éric DELON
En octobre dernier, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, dévoilait les grands axes de la stratégie nationale pour l’artisanat et le commerce de proximité (1), sous la forme d’une mobilisation générale pour les 1,5 million d’entreprises de proximité. Maire de Salbris (41) et président de la communauté de communes Sologne des Rivières, Olivier Pavy n’a pas attendu cette mobilisation pour engager, dès le printemps 2019, une réflexion sur la revitalisation de son centre-ville qui a la particularité d’être le seul périmètre commerçant au cœur d’un territoire surtout rural. 
Pour mettre en œuvre ce projet, la commune s’est faite accompagner par un cabinet d’urbanisme. «Nous avons mené toutes les phases de concertation, avec, notamment, l’organisation de réunions publiques et la mise en place d’ateliers, quartier par quartier, avec les habitants et les commerçants. Nous allons lancer dans quelques semaines la première phase d’exécution » explique l’élu. Concrètement, ces actions porteront sur la revitalisation du secteur gare-église-mairie. Dans une première phase, la place du marché sera réhabilitée avec la création d’une halle couverte. « Cet aménagement permettra de connecter la place aux rues commerçantes adjacentes, ce qui représentera la deuxième phase de la revitalisation, l’objectif étant de créer un véritable parcours marchand et ainsi de faciliter le flux des habitants et des touristes », explique Olivier Pavy. 

Réguler le e-commerce

Déplorant que les commerces locaux doivent affronter la redoutable concurrence du e-commerce, le maire de Salbris est « absolument favorable » à la proposition de l’AMF (2). Formulée par le maire de Cannes (06), David Lisnard, elle consisterait à alléger de 10 % la taxe foncière des petits commerces (inférieur à 400 m²) perçue au profit des communes et EPCI. Cela représenterait une réduction fiscale de 335 ME à l’échelle nationale qui serait compensée aux communes par une «fiscalité locale commerciale équitable sur le e-commerce », soit une taxe de 1 E sur les achats par internet et livrés à domicile. « Les plates-formes e-commerce, qui se situent généralement en périphérie des métropoles, ne sont pas taxées par rapport à leurs locaux. Nous souhaitons donc l’instauration d’une telle taxe afin de ne pas défavoriser nos commerces de centre-ville », confirme Olivier Pavy. 
Au-delà de cet aspect fiscal, le maire de Salbris compte aussi sur l’effet levier du contrat territoire d’industrie pour redynamiser le centre-ville. Signé en juin 2019 par la communauté de communes avec l’État, la région Centre-Val de Loire et son homologue du Romorantinais et Monestois, ce contrat doit permettre de remédier à la « forte désindustrialisation que nous avons connue dans les années 2000. Nous possédons de nombreux atouts industriels dans l’aéronautique, l’armement », positive Olivier Pavy qui se réjouit de l’arrivée d’un pôle logistique et 220 emplois à la clé sur le territoire.  
Non éligible au plan national Action Cœur de ville visant à dynamiser les villes moyennes souffrant d’un déficit d’attractivité, « car cela concernait des villes de plus de 10 000 habitants », Olivier Pavy attend la concrétisation du plan  petites villes de demain (800 à 1 000 villes de moins de 20 000 hab. seront retenues), annoncé en septembre dernier par la ministre de la Cohésion des territoires, afin notamment de conforter leur rôle de centralité. «Nous avons candidaté et devrions être éligibles à ce dispositif. Nous pourrons ainsi être accompagnés dans le cadre d’un programme d’appui qui sera le premier à être déployé directement par l’Agence nationale de la cohésion des territoires, créée le 1er janvier 2020 », espère l’élu. L’Agence doit apporter un soutien en ingénierie aux communes dépourvues en la matière, ce qui est le cas de Salbris. 
(1) https://medias.amf.asso.fr/upload/files/Stratégie_Artisanat.pdf
(2) www.amf.asso.fr (réf. BW39049).

Des mesures de soutien
Dans le cadre de la stratégie du gouvernement pour aider les artisans, les résultats de l’étude relative à la vacance commerciale et à la situation des commerces des villes moyennes, demandée par l’AMF, seront connus début 2020. Une convention sera «  négociée » d’ici l’été 2020 avec les différents partenaires pour réserver une part de locaux dédiés aux activités artisanales dans les projets d’aménagement des centres-villes et des zones commerciales. Une exonération facultative de la cotisation foncière des entreprises et de la taxe foncière «sera créée pour les centres de villes moyennes ».

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).