Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Interco et territoires
avril 2021
Écoles, éducation, alimentation

Le Vigan ouvre un « campus connecté »

La petite commune du Gard (3 800 hab.) abrite, depuis 2019, l'une des premières structures permettant à des jeunes de suivre un enseignement supérieur à distance. Par Sophie Le Gall

Illustration
© Arne Schroter
« Lieu ouvert et inclusif », le campus permet aux étudiants de suivre des formations diplômantes ou certifiantes à distance.
Ouvert à la rentrée universitaire 2019-2020, à l’initiative de la commune et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), le campus connecté du Vigan s’est imposé comme une précieuse alternative pour les jeunes qui souhaitaient poursuivre leur formation dans le supérieur mais aussi pour ceux qui s’étaient résolus à arrêter leurs études. Les premiers n’ont plus à quitter la commune pour étudier ; les seconds sont épaulés pour construire leur avenir et s’orienter vers un premier cycle des études supérieures. Les campus connectés, situés dans des communes éloignées des grands centres universitaires, proposent une offre de formation à distance dans le supérieur, complémentaire des établissements universitaires et de leurs antennes (tous les diplômes sont accessibles dans les principaux champs disciplinaires), assortie d’un accompagnement individuel assuré par un tuteur. Au Vigan, le campus (100 m2) a pris ses quartiers au sein de la cité scolaire. Hors période de crise sanitaire, les étudiants – une quinzaine en 2019, une vingtaine l’an dernier – venaient y suivre leur formation à distance. « Depuis le premier confinement, nous avons pu continuer de proposer des temps en présentiel, environ deux jours par semaine. Les étudiants ont visiblement apprécié de partager des temps conviviaux », précise Elsa Lewin, adjointe au maire, déléguée aux affaires scolaires, à l’enseignement supérieur et aux nouvelles technologies. Selon leur parcours et leur projet, les étudiants peuvent s’inscrire à des formations supérieures à distance, diplômantes ou certifiantes, « avec l’obligation qu’au moins 70 % du total de ces formations soient des formations de l’enseignement public », précise l’élue.

Un premier bilan d’étape positif

Lancé par le gouvernement en 2019 et piloté par le MESRI, le programme campus connecté, inscrit à l’agenda rural (action 71), vise à ouvrir 100 structures sur l’ensemble du territoire d’ici à 2022 (lire ci-dessous). À ce jour, une quarantaine de sites sont labellisés. Chaque structure est portée par une collectivité territoriale et une université partenaire, en lien avec le rectorat et les acteurs locaux de l’éducation et de l’insertion. En contrepartie de la mise à disposition par les collectivités d’un lieu « ouvert et inclusif », l’État offre, dans le cadre du programme d’investissements d’avenir, une subvention d’amorçage de 50 000 euros et une dotation de 1 000 euros par étudiants pendant trois ans à destination de l’université partenaire. Le campus du Vigan dresse un bilan d’étape positif : « À la fin de la première année, certains étudiants, ayant vaincu leur crainte de s’éloigner, se sont dirigés vers une grande ville, Nîmes ou Montpellier, pour suivre une formation en présentiel (hors contexte Covid), d’autres sont entrés en emploi », explique l’un des deux tuteurs du site, Rachid Mdaam. L’université de Nîmes, partenaire du campus, organise des actions propices à l’intégration future des étudiants et leur donne accès à des services. À l’échelle de la commune, l’initiative rentre dans un projet plus global. « Nous nous appuyons sur le campus pour bâtir progressivement un pôle local d’enseignement supérieur. Nous ouvrirons bientôt une école d’infirmières », précise Elsa Lewin. Toujours dans une perspective de développement local, l’État suggère que l’implantation des campus croise, par souci de cohérence et de synergie, celle des tiers-lieux du programme « Fabrique des territoires ». « Un tiers-lieu peut accueillir un campus ou un campus se développer en tiers lieu », souligne ainsi Erwan Paitel, chef de projet campus connecté au MESRI.
 

Vers 100 campus d'ici 2022
Expérimenté en 2019 (13 campus connectés avaient été labellisés par l’État dont celui du Vigan), le dispositif a fait l’objet d’un appel à projet qui s’est achevé le 29 janvier. L’État a reçu 79 dossiers et prévoit de labelliser une quarantaine de nouveaux sites qui s’ajouteront aux 40 déjà ouverts. ­L’objectif du gouvernement est de créer une centaine de sites d’ici à 2022 pour plus de 4 000 étudiants (avec 1 tuteur pour 20 étudiants), mais le développement du dispositif pourrait se poursuivre au-delà de cette date. 

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°389 - AVRIL 2021
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).