Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
Interco et territoires
février 2019
Intercommunalité

Tourisme

Dans le cas du transfert de la compétence tourisme à un EPCI, celui-ci doit-il nécessairement procéder à la reprise du personnel des anciens offices du tourisme communaux organisés sous la forme associative ?

L’article L.1224-3 du Code du travail dispose que : 
« Lorsque l’activité d’une entité économique (…) est, par transfert, reprise par une personne publique dans le cadre d’un service public administratif (…) il appartient à cette personne publique de proposer à ces salariés un contrat de droit public, à durée déterminée ou indéterminée selon la nature du contrat dont ils sont titulaires ». 
Au regard de cet article, il convient pour l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) de se poser plusieurs questions.

1 - Sommes-nous en présence d’une activité économique ? La réponse est certainement oui. 
2 - L’activité économique fournie par l’ancien office du tourisme communal est-elle reprise par l’EPCI ? 

La reprise économique par l’EPCI doit être appréciée selon plusieurs critères. Notamment, l’unité de temps, l’unité de lieu et l’unité d’action.
Pour répondre à cette question, l’EPCI doit préciser quelles activités précédemment réalisées par l’ancien office du tourisme il entend poursuivre. Une fois ce périmètre délimité, l’EPCI est en mesure de connaître l’étendue de ses obligations vis-à-vis des salariés de l’ancien office du tourisme.

À noter : l’entité économique que représente l’office du tourisme n’est pas un bloc insécable. Aussi, certaines tâches précédemment fournies peuvent être conservées tandis que d’autres peuvent disparaitre. Le personnel d’un même office du tourisme n’a donc pas vocation à prétendre aux mêmes droits concernant le transfert de personnels vers l’EPCI concerné par la prise de compétence tourisme.

Enfin, le transfert de personnel entre un employeur privé et une collectivité territoriale fait l’objet d’une procédure particulière définie aux articles L. 1224-1 et L. 1224-3 du Code du travail. 

Gaëlle Duigou,  
conseillère technique au département Intercommunalité et territoires     
 

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance

Couverture

Cet article a été publié dans l'édition :

n°365 - Février 2019
Retrouver tous les articles de ce numéro :
Les offres d’abonnement
Toutes les éditions

Lire le magazine

MARS 2023 N°410
class="couleur1">
Finances locales 2022-2023

class="couleur">
Cyberscurit

Dossiers d'actualité
class="couleur">
104e Congrs 2022

Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).