Le magazine des maires et présidents d'intercommunalité
Maires de France
L'actu
mars 2022
AMF Décentralisation

Les élus locaux appellent à renforcer la décentralisation

L'Association des maires de France, l'Assemblée des départements de France et Régions de France ont présenté, ce mercredi 2 mars, leur déclaration commune sur les libertés locales sous la bannière de Territoires Unis. Elles plaident pour un nouveau mouvement de décentralisation et invitent les candidats à l'élection présidentielle à s'exprimer sur ce sujet le 15 mars au Beffroi de Montrouge (92). 

Bénédicte Rallu
Illustration
© BR
Conférence de presse de l'Association des maires et des présidents d'intercommunalité, de l'Assemblée des départements de France, de Régions de France, le 2 mars 2022, au siège de l'AMF à Paris.
La date du 2 mars 2022 n’a pas été choisie au hasard, puisque ce sont les 40 ans de la décentralisation. L’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité, l’Assemblée des départements de France, Régions de France, les trois principales associations d’élus locaux, réunies dans le mouvement Territoires Unis, ont présenté lors d’une conférence de presse en ce jour anniversaire leur contribution commune pour renforcer les libertés locales et invité les candidats à l’élection présidentielle à venir s’exprimer devant les élus locaux, le 15 mars, au Beffroi de Montrouge (92).
 

Contexte dramatique en Ukraine

En préambule, chacun des présidents des trois associations, respectivement David Lisnard, maire de Cannes (06), François Sauvadet, président du conseil départemental de la Côte-d'Or, Carole Delga, présidente de la région Occitanie, et André Laignel, maire d’Issoudun (36) et premier vice-président délégué de l’AMF, a tenu à revenir sur la guerre en Ukraine et à exprimer toute la solidarité des collectivités locales françaises aussi bien avec l’aide humanitaire comme avec l’accueil de réfugiés.
 

Le débat doit avoir lieu

Mais ce contexte «géopolitique dramatique », selon David Lisnard, président de l’AMF, ne doit pas empêcher la démocratie française de fonctionner. «La France n’est pas en guerre, nous avons un contexte de guerre en Europe. Après les années Covid d’anesthésie de la démocratie qui amplifie la crise civique, [nous avons] un devoir de débat. Ce n’est pas la gestion de la crise ou le débat. Au contraire, c’est parce qu’il y a des crises que nous devons recréer du débat et de l’attention civique pour choisir en connaissance de cause le gouvernement du pays pour les cinq prochaines années ».

« Nous avons besoin que tous les candidats à l’élection présidentielle viennent le 15 mars pour présenter ce qu’ils proposent pour la France », a appuyé André Laignel. « Il faut penser au jour d’après et à la légitimité que le futur président de la République aura. Si on ne change pas la façon de gouverner ce pays, on ira droit dans le mur », estime François Sauvadet.
 

Pour une nouvelle ère de la décentralisation

Les trois associations plaident pour que le prochain quinquennat débute avec une grande loi de décentralisation. «Face aux crises (réchauffement climatique, pandémie, guerre, crise démocratique), la décentralisation est la bonne réponse. Elle permet d’amener des réponses rapides et adaptées face aux longueurs et à la complexité des processus administratifs. Il faut que l’État arrête de s’occuper du quotidien. Il n’en a plus les moyens et c’est inefficace. Il nous faut une nouvelle ère de la décentralisation. La loi 3DS n’a pas rempli cet objectif », a déploré Carole Delga, présidente de Régions de France. 

Dans leur contribution, l’AMF, l’Assemblée des départements de France et Régions de France souhaitent un «transfert aux collectivités locales d’un pouvoir réglementaire d’application des lois se substituant à celui du Premier ministre afin que l’État ne puisse plus intervenir a posteriori dans leurs champs de compétences ». Les trois associations demandent également une répartition claire des compétences entre les différents acteurs publics, une meilleure coordination et co-construction des politiques publiques ainsi qu'une répartition équitable des moyens publics.

Suivez Maires de France sur Twitter: @Maires_deFrance


Raccourci : mairesdefrance.com/1244
Logo

Maires de France est le magazine de référence des maires et élus locaux. Chaque mois, il vous permet de décrypter l'actualité, de partager vos solutions de gestion et vous accompagne dans l'exercice de votre mandat. Son site Internet, mairesdefrance.com, vous permet d’accéder à toute l'information dont vous avez besoin, où vous voulez, quand vous voulez et sur le support de votre choix (ordinateur, tablette, smartphone, ...).