L'actu
21/07/2022
AMF Politique de la ville

Politique de la ville : renforcer les marges de manoeuvre des collectivités

Les élus accueillent favorablement les propositions de la commission nationale sur les prochains contrats de ville.

Il est proposé d'affecter des crédits nouveaux pour des actions de prévention dans les « territoires de veille ».
Le rapport de la commission nationale chargée de la réflexion sur les prochains contrats de ville (prévus en 2023), lancée par l’ancienne ministre de la Ville Nadia Hai, a finalement été publié, bien que la ministre ait quitté son poste en même temps que le gouvernement Castex.

Dans l’attente de la nomination du nouveau ministre Olivier Klein, chargé de la Ville et du Logement, le 4 juillet, les élus ont eu tout le temps de s’en saisir. Il contient quelques «  bonnes idées », selon Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes (78) et coprésidente de la commission politique de la ville et cohésion sociale de l’AMF, et son collègue maire d’Allonnes (72), Gilles Leproust, également président de l’association Ville&Banlieue de France.

Parmi les propositions les plus originales, la première concerne les «  territoires de veille ». Elle suggère pour ces territoires qui sont sortis des radars de leur affecter des «  crédits nouveaux » pour des actions de prévention.

D’autres idées, sans être forcément nouvelles, sont fortement soutenues par les maires : celles sur la pluriannualité du soutien aux associations, l’inclusion des piliers santé, culture et sport dans les contrats de ville, ou encore «  l’attention à l’innovation locale ».

Le rapport ne fait en revanche plus, comme les élus, semblant de croire aux conseils citoyens. La proposition n° 13 de remplacer les conseils citoyens par des conseils d’initiative citoyenne est «  une idée à creuser », selon les élus. Ils se réjouissent de la proposition n° 30 sur l’évaluation des contrats de ville. «  Enfin on parle d’évaluation plus dynamique, sur plusieurs générations pour évaluer l’impact des politiques menées dans nos quartiers », s’enthousiasme Catherine Arenou.

D’autres propositions étaient attendues mi-juillet, cette fois du côté du Sénat, avec le rapport de Viviane Artigalas (Hautes-Pyrénées) et Valérie Létard (Hauts-de-France). Les deux sénatrices ont élargi leur réflexion à l’ensemble de la politique de la ville : géographie prioritaire, contrats de ville et renouvellement urbain.

 

Emmanuelle Stroesser
n°403 - JUILLET-AOÛT 2022